Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Camille redouble
Détails du film sur InCiné

Noémie LVOVSKY
(5)

Quand je serai petit... en pire ! Que ce film est long à décoller : aucune attache aux personnages, un sujet flou et un profond manque d'intéret introductif. Le "back to the future" sera-t-il salvateur ? Non : car le film en restera à de la nostalgie de supermarché, sans grand message, comme le film de Rouve ; "Profiter de ses parents" reste un thème esquissé, "Ne pas faire les mêmes erreurs" se transforme en destinée figée et la compréhension du personnage restera centrée autour de son problème d'alcool (et encore...). Un film à la nostalgie toute personnelle qui ne m'a jamais atteint, voir laissé carrément de glace, comme les images ou la musique, stoppé net par le jeu très cabotins des acteurs, par une réalisation paresseuse, figée et anémique au possible, pas très loin de ce que j'appelle "du théatre filmé", et surtout arrété par un choix déplorable : celui de refuser le transfert des corps et laisser les vieux acteurs jouer leur rôle, évitant toute identification de la part du spectateurs sous couvert d'originalité (?), ridiculisant le film. Une oeuvre longue qui aurait pû être magnifié par une photo d'époque plus fine, une réalisation qui ne se borne pas à des fondues d'un autre âge (plutôt muet), des thèmes de fond plutôt que de vagues péripéties sans message ni profondeur. Rien à faire : l'oeuvre ne m'a jamais convaincu et son côté "indépendant" m'a plus rebuté que plu.