Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Les 5 légendes
Détails du film sur InCiné

Peter RAMSEY
(13-14)

Les images sont somptueuses et justifieraient presque l'énormité du budget, l'intro est parfaitement énigmatique et permet de nous fondre au film, la réalisation est vraiment léchée et la musique vous embarque comme si vous êtiez dans un film de super-héros. Voici l'histoire des 5 gardiens : La fée des dents (comme le veut la tradition anglo-saxonne : mais un clin d'oeil à notre souris nationale est de rigueur !), le lapin de Pâques, le Père Noël (aux tatouages édifiants), le marchand de sable (touchant... mais pas que...) et... Jack Frost : un personnage très fouillé, solitaire, un peu vain, un rien bad guy (dans le folklore il est même dangereux), libre mais invisible car méconnu. Tous se retrouvent, un peu malgré certains, en lutte contre le maitre des cauchemars, le Boogeyman, dont les mystérieux plans nous font saliver. Le scénario, comme je l'ai évoqué, est brillant, très bien amené et parfaitement développé, finement, par petites strates, sans temps mort et dans une belle unicité ; il renouvèle à sa façon le combat du bien et du mal, fond de commerce de ce film avec ces éternelles problèmes de croyance de la part des enfants. Et l'oeuvre s'avère magique, énergique, pas seulement drôle pour être drôle, c'est un émerveillement visuel, un festival d'aventures non-stop où chaque personnage trouve sa place pour avoir été correctement développé ; original, plein de suspens et de rebondissements, de gimmicks et de gags à retardement. Une oeuvre parfaitement maitrisée qui se permet d'aller bien plus loin que son pitch de départ, d'entrecroiser savoureusement les histoires (Frost découvrant son passé par le biais de la fée des dents, voir du boogeyman) et au final d'offrir un très grand moment de cinéma : Jack en deviendrait presque... vivant. Et si tout cela n'était qu'une métaphore déguisée sur la célébrité ?