Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

La 5ème vague

J. BLAKESON
(6-7)

Encore un film post-apocalyptique pour lecteurs adolescents ? Oui : et celui-ci bouffe vraiment à tous les rateliers... On a pourtant faillit y croire quand le film annonçait des thématiques façon "Walking dead" (A situation extrême, le plus banal des citoyens peut se transfomer en ce qu'il y a de pire) et claquant au nez de nos ados trop gâtés une morale passe-partout mais qui pouvait faire mouche (vous êtes les plus heureux, mais vous ne le savez pas) ; mais ne vous y trompez pas, ça n'ira jamais bien plus loin. On se régalera momentanément de quelques images d'apocalypse classiques mais toujours efficaces, type fléau biblique revisité façon Space invaders. Mais le gros défaut du film c'est qu'on le voit venir de loin. Et pour cause ! C'est du déjà-vu dans le domaine de la SF : quand ce n'est pas la nature qui veut éliminer l'humanité ou une intelligence artificielle, les extraterrestres sont les premiers sur les rangs. Alors on brasse allègrement "La guerre des mondes" et une nouvelle "Invasion des profanateurs de sépultures" à travers un scénario qui ne nous prend jamais à revers et, à la limite, peut être anticipé une fois sur deux ; minimum. On rajoute à ce ragoût une sauce "soldats-adolescents" comme on en trouve dans tous les "Hunger games", Divergente" et autres "Ender" ainsi qu'une love story mielleuse et écoeurante et des dialogues vaseux. Et le film a toutes les peines du monde à digèrer ces influences trop influentes, partant dans tous les sens sans ne jamais trouver sa propre voie. Et on s'y ennuie fortement et très vite : il faut attendre le twist pour lancer le film, à une demi-heure de la fin, même si l'on aura du mal à être tout autant convaincut... mais le double-twist enterre le film à force de trop vouloir en faire.