Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Black Christmas

Glen MORGAN
(6-7)

Un groupe de bimbos, un jour de fête, d'improbables énuclations et un cousin très proche de Michael Myers = un slasher ! Et on y a cru au renouveau de ce genre difficile à manier sans tomber dans certains affres : il y a un vrai réalisateur derrière la caméra, qui s'implique dans chacun de ses plans, les travaille, qui sature ses couleurs comme à la belle époque ; il y a aussi une scène qui sent profondément le souffre... Mais non : le scénario est fondamentalement aussi usé que d'habitude, vire très vite au grand-guignol (les biscuits de Noël...etc) ; chassez le naturel et il revient au galop. C'est bel et bien un slasher, avec tout ses travers : des personnages à l'attitude idiote (il y a du bruit au grenier, plusieurs filles se sont fait massacré... et si on allait voir au grenier ?), des scream queens, des situations lourdingues, un vraie fin à chier et un tueur vite identifiable. Déçu.