Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Les aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec

Luc BESSON
(10-11)

Ce n'est tout d'abord pas à un film auquel on assiste mais à une tornade scénaristique qui va décidément bien trop vite en besogne, en dit le plus possible en le moins de temps possible et rate complètement le coche de l'introduction, ne permettant pas au spectateur de s'investir dans ladite aventure... Besson voulait-il à tout prix éviter une première scène Indiana-jonesque ou bondienne ? Son découpage n'est-il pas un peu hasardeux ? Son film n'est-il pas une espèce de bonne vieille série B ? Non, justement, ce n'en n'est pas une et c'est son gros défaut... entre les déguisements et autres make up très BD, respectueux du matériau d'origine, mais une Egypte qui n'a plus grand chose de magique, on se dit qu'une fois de plus Luc a raté le coche avec cette historiette qui refuse d'être ce qu'elle est censé être : une série B d'aventure et non pas une longue quète médicamenteuse doublée d'une chasse au dinosaure carrément fade et dont le rythme est trop saccadé ; le sujet est décidément maigrochon, guère excitant et assez peu mouvementé, comme si l'aspect sentimental de la chose, censé apporté une certaine profondeur à l'histoire, se trouvait être plus ennuyeuse qu'autre chose, prenant sans doute trop de place, le spectateur attendant sans cesse d'être surpris par de bonnes grosses scènes à SPFX, des rebondissements, des momies qui marchent dans Paname... de l'aventure quoi ! Alors qu'ici on ne fait que tourner -agréablement- autour du pot, FX assez réussis à l'appui, humour grand public qui fait mouche, personnage principal attrayant, un Paris début du siècle dernier comme on l'attend (mais pas plus...). Un film sympa qui manque d'épices et ne trouve pas la bonne orientation ; mais ce n'est pas faute de l'avoir cherché.